Les Actus Péchavy Energie

Actu Marchés 21.03.2014

21 Mars 2014

Les cours du pétrole progressent cette fin de semaine dans les échanges européens, le marché scrutant toujours l'évolution de la situation en Crimée et en Libye. Les opérateurs se réjouissent que le président russe Vladimir Poutine annonce vouloir...

Les cours du pétrole progressent cette fin de semaine dans les échanges européens, le marché scrutant toujours l'évolution de la situation en Crimée et en Libye. Les opérateurs se réjouissent que le président russe Vladimir Poutine annonce vouloir s'en tenir à l'invasion de la Crimée, ce qui fait un peu baisser les craintes de perturbation du marché pétrolier. Malgré cela les investisseurs ont appliqué une révision à la hausse de la prime de risque géopolitique en Ukraine, prime soutenu par une nouvelle montée des tensions dans la crise ukrainienne sur cette fin de semaine.

Le marché pense que la situation en Crimée reste un problème même si les Occidentaux peine a imposé des sanctions et n'ont pas eu recours à des sanctions économiques, notamment dans le secteur du pétrole et du gaz.

Par ailleurs, les investisseurs gardaient un oeil sur la situation en Libye, où la production de pétrole brut a de nouveau chuté aux alentours de 250.000 barils par jour selon plusieurs analystes. L'Administration américaine a annoncé une nouvelle baisse des stocks de brut à Cushing.

Jeudi 20 Mars l'annonce de la Fed a surpris le marché en laissant entendre que le resserement des taux d'intérets pourrait intervenir bien plus tôt que prévu, ce qui a provoqué une hausse du dollar et donc pesé sur l'ensemble des matières premières, dont le pétrole...

Actu Marchés 13.03.2014

13 Mars 2014

Les prix du pétrole ont nettement chuté hier soir en fin de séance, clôturant sous les 100 dollars le baril, plombés par une forte hausse des stocks hebdomadaires américains de brut et la libération d'une partie des réserves stratégiques des Etats...

Les prix du pétrole ont nettement chuté hier soir en fin de séance, clôturant sous les 100 dollars le baril, plombés par une forte hausse des stocks hebdomadaires américains de brut et la libération d'une partie des réserves stratégiques des Etats-Unis. Comme anticipé, les stocks de brut aux Etats-Unis ont encore gonflé au cours de la première semaine de mars, continuant leur progression après sept semaines consécutives de hausse, ce qui a nettement pesé sur les prix de l'or noir coté à New York.

L'impact a été d'autant plus grand sur le marché du pétrole que la progression des stocks a été beaucoup plus importante qu'attendu.

D'autre part, l'annonce de la libération des stocks stratégiques de pétrole des Etats-Unis a aussi nettement pesé augmentant l'offre de brut sur le marché. Le DoE a annoncé mercredi en cours de séance la libération de 5 millions de barils de ses réserves stratégiques de pétrole (SPR). Le ministère américain évoque dans un communiqué une vente test qui doit permettre d'évaluer en quoi les récentes évolutions dans les infrastructures et les moyens de transport peuvent influer la capacité à relâcher du brut SPR dans le système de distribution de l'or noir dans le pays.